• Il était une fois dans l'Ouest...des parcs, du 10 au 26 juin 2015

    Après le vert de Mesa Verde et de ses alentours, les paysages redeviennent désertiques...

     

    Il était une fois dans l'Ouest...des parcs, du 10 au 26 juin 2015

     

    Après le vert de Mesa Verde et de ses alentours, les paysages redeviennent désertiques, seuls les cours d'eau y dessinent des rubans verts.

                                                            

    Le calendrier consulté par hasard, leur apprend que c'est un anniversaire, 9 juin et ils ne bluffent pas pourtant ils sont à Bluff.

     
    Ce n'est pas à Bluff qui vont parfaire leur anglais, mais cela redonne la pêche n'est-ce pas l’essentiel? Juste après eux, un camping-car de location avec des français, Christophe et Patricia, les parents, Julien, Julie les enfants Gabin et Zoé les petits enfants. Les parents sont venus rejoindre leurs enfants et petits-enfants sur leur périple qu'ils font tous les 4 en vélo ( pour en savoir plus jujugazou.com ). Après avoir bien parlé voyage, tiens une roue est à plat.


    Le changement sera un peu long de sorte qu’ils arrivent tard au restaurant. L'anglais n'arrive pas encore spontanément, mais c'est un jeune couple de français, Lucie et Sylvain qui leur donnera quelques indications judicieuses pour choisir. La conversation s'engage le sujet principal? Le voyage de chacun, bien entendu, superbe soirée, échange de mail, ils suivent le même chemin, et ont les mêmes sources d'inspiration, Scott Mackenzie, Maxime Le Forestier ....

    Le lendemain le temps est à la pluie , pas top pour Monument Valley, alors ils décident de prendre leur temps. Bavardage avec les voisins français, pour la Trotteuse et pendant ce temps le Trotteur....papote avec Laure, marseillaise en congé sabbatique. Ils partagent leurs provisions tout en continuant à parler...voyages!!! Eh oui les français voyagent, en bus, en voiture, en vélo, en camping-car, en famille, entre amis, en solitaire. Les autocollants des pays traversés à l'arrière de Casita attirent la curiosité, les questions qui reviennent le plus: depuis combien de temps? Qu’est-ce qui vous manque le plus? L'exclamation la plus fréquente: waouh!!
    La pluie ayant daigné s'arrêter, ils décident de partir pour Monument Valley, distant d'environ 80 kms.
    Bonne pioche. L'approche du site, éclairé par le soleil de la fin de l'après-midi, est superbe.

                                                            

                                                            

    L'arrivée les laisse sans voix, alors voyez les photos.

                                

     Ils en profitent toute la soirée puisqu'ils dorment sur place, à un tarif certes un peu élevé, les Navajos savent s'y prendre pour faire du business, le site est sur leur réserve. Le droit d'entrée, les boutiques, le restaurant, l'hôtel, les campings, les tours en 4x4, à cheval, c'est pour eux...

                                                             

    Comme la piste qui sillonne le site n'est pas ouverte aux camping-cars, les Trotteurs réservent un tour en 4x4. Ils découvrent ainsi de plus près ces extraordinaires monolithes façonnés par l'érosion et rendus célèbres par les westerns de John Ford et John Wayne.

                                                            

                                                                      Il se prend pour John Wayne!!!   

                                                         
    Le Trotteur se prendra pour ce dernier où peut être pour le cow boy Marlboro. Mais aujourd'hui pas d'attaque d'indiens. Leur guide Navajo, Bryan, leur parla de la culture de ses ancêtres, des coutumes encore très vivaces, de la langue Navajo qui fut utilisée pendant la seconde guerre mondiale, pour coder les messages de l'armée américaine. Au cours de leur tour, l'orage éclata sur leurs têtes, faisant naitre des cascades couleur sang dévalant du haut des rochers, et plongeant le site dans une atmosphère très particulière.

                             
                                            
                                                          

    Le bivouac nature du jour à quelques kms se situe dans le parc Goosenecks au-dessus des méandres de la San Juan river.
     

     
    Une rencontre sympathique avec Andrea et Julian, jeune couple italien du tyrol, l'occasion de parler ...voyages, en anglais.


    On leur avait parlé de la Valley of the Gods, le petit Monument Valley. Mais c'est une piste en terre, avec de nombreux passages de gués, normalement à sec, mais qui avec les orages des derniers jours peuvent se révéler boueux! Ils se disent qu'ils ont vu pire en Amsud. Alors en piste pour 30 kms. Eh bien, hormis un petit talonnage dans un gué plus profond que les autres, Casita démontrera une fois de plus qu'elle peut passer partout. Le temps un peu brumeux et la position du soleil, vous privera de photos à la hauteur de la beauté des paysages.

                                

                                

    Ils rencontrent sur cette piste de nombreux vététistes, dont un groupe d 'une bonne quarantaine d'unités accompagné d'une voiture d'assistance, tractant...des toilettes de chantier sur roues. Amis cyclistes qui partez en groupe avez vous pensé à faire suivre votre «lieu d'aisance" afin de satisfaire vos besoins pressants lors de vos randonnées?
    Le parc suivant c'est Arches. Après une nuit en RV park (les campgrounds sont complets) ils partent tôt afin de profiter de la "fraîcheur" relative et de la lumière du matin.

                              

    Arches NP compte plus de de 2000 arches de 90 cm à 93 m. Au bout de la " scenic drive" Devil's Garden point de départ des balades, qui permet de découvrir pas moins de 9 arches. Mais ici l'ombre est rare, et la chaleur devient vite écrasante, alors c'est d'un pas rapide qu'ils partent.


     Landscape Arch, la plus grande du monde, extrêmement fine s'étend sur 93 mètres, le sentier pour y accéder serpente entre pitons rocheux et genévriers.

    Au-delà, le sentier change, un panneau précise aux randonneurs chemin difficile. ....ce n'est plus que des rochers.


    Ici même constat que dans les Pyrénées, des inconscients, mal chaussés, des bébés dans les bras, sous le chaud soleil sans chapeau. Le parcours est marqué de temps en temps par des cairns, mais il est facile de le perdre.



    Après un petit détour, Double Arch se découvre à leurs yeux. Elle est unique au monde, mais pour combien de temps? Un morceau est tombé en avril dernier.



    La chaleur monte, les Trotteurs aussi, ils vont jusqu'à Dark Angel,


    d'où on peut avoir un beau point de vue sur Double Arch, oui mais pas pour prendre les photos elle est à contre-jour. Un genévrier, trop près du bord, fera faire un faux mouvement à la Trotteuse, aie le dos! et un rocher plus compliqué à descendre lui donnera des sueurs froides. Mais en se retournant elle verra un "bouchon" d’hésitants comme elle. Un petit détour par Navajo Arch, en longeant la falaise pour y trouver un peu d'ombre, et c'est le retour. Ils feront un brin de causette avec des Bayonnais, puis seront "interviewés" par des Parisiens, sur leur voyage. La chaleur est telle, qu'il devient difficile de marcher, de plus la rencontre avec le genévrier provoque des douleurs au dos. C'est "service minimum" juste la scenic drive qui offre de belles vues, clic clac à la japonaise sur Windows Section, Garden of Eden, une vue sur Delicate Arch symbole du parc, mais aussi qu'on retrouve sur les plaques d'immatriculation.

                         Windows Section   Windows Section   Garden of Eden
                                                            Double Arcj  
    Mais à y réfléchir, n'est-il pas dommage de se priver du spectacle de cette belle arche au coucher du soleil? Ce sera pour le lendemain, après une bonne nuit avec des voisins sympathiques, les lapins.

                                                              
    Sur les conseils du ranger ils prendront le chemin des écoliers en passant par Manti La Sal NF, découvrant un beau panorama à 2500 mètres d'altitude sur Valley of Castle

                                    
    puis rejoignant les berges du Colorado dont les eaux sombres ne leur donnent pas envie de faire une sortie en raft.
    Ils ne sont pas les seuls à venir assister au coucher du soleil, juste pour quelques instants ils auront cette belle couleur, des nuages viendront gâcher ce spectacle.

                                                             
     
    Quelques tâches domestiques à Moab, fondée en1870 par des mormons, devenue aujourd'hui capitale touristique de la région, les revoilà sur la route vers Capitol Reef. Arrêt pour la nuit en pleine nature, le bivouac correspond néanmoins aux exigences imposées par la réglementation : accès par un chemin déjà marqué, à une certaine distance de la route, sur une plateforme devant un foyer construit en pierres. Le décor est planté, des formations rocheuses de toute part, un ciel magnifique qui permet de penser que le coucher du soleil sera beau, et cerise sur le gâteau, la douce température. Et pour clore cette journée une bonne grillade dans le foyer en pierres.

                                

    Capitol Reef NP tire son nom de la ressemblance de l'un des plus grand dôme avec celui du Capitole.
     

     
    La route longe les berges de la Fremont River plantées de peupliers, saules et tamaris. La Trotteuse a l’espoir de remplir les pots avec de la confiture d’abricot. Les mormons utilisaient l'eau de la rivière pour irriguer leurs nombreux vergers. Mais c'était à une autre époque, maintenant, les vergers semblent à l'abandon.
    Une petite grimpette pour atteindre Hackman Bridge, cela sera suffisant, tant la chaleur est lourde.

     
    Puis ils s'attaquent le lendemain à plus sérieux, Cassidy Arch, une randonnée sportive mentionnée sur le guide, mais qui procure de belles sensations, vues panoramiques, et la vallée qui se découvre au fil de l'ascension.

                                     

    En fin d'après-midi, à l'heure où le soleil dore magnifiquement les roches, ils marcheront dans Capitol Gorge Road, mais cet a/r ne les satisfera pas vraiment, ils resteront sur leur soif, il n'y avait pas d'eau dans la rivière.

                            

    Et la tournée des parcs continue, Kodachrome Bassin SP, petit parc, aux immenses cheminées de grès blanc, un sentier bien sympathique, avec toutes les espèces végétales de la région signalées par des panneaux. Mais une fois de plus, la chaleur aura le dernier mot, les Trotteurs se dispenseront de parcourir l'autre chemin aménagé.

                                     
    Tropic, aux portes de Bryce canyon NP, le soleil éclaire de tous ses rayons ces roches comme si on avait posé un spot, les faisant virer du saumon éclatant au blanc, somptueux.

                               

    Et c'est juste un aperçu de ce qu'ils vont voir plus tard. Pour l'instant, il leur faut trouver le bivouac nature: chemin, plateforme, foyer tout est OK.


    Bryce Canyon NP, la merveille, qui leur saute aux yeux au moment où ils s'y attendent le moins, ils viennent de traverser la forêt, et tout à coup Bryce Point, un magnifique promontoire au-dessus de l'amphithéâtre avec des centaines de pitons rouges, roses, blancs. Ils restent béats devant cette beauté de la nature. Jusqu'à ce jour, le Sud Lipez (Bolivie) était la merveille, il lui faudra maintenant partager la place de premier.

                                

       
    Puis ils vont au bout de la scenic drive pour dérouler tous les points de vue. Agua Cannyon d'où ils découvrent The Hunter et the Rabbit;

                                                           
    Natural Bridge, une belle arche;
     

     
    Swamp Canyon où ils rencontrent Monique Maud et Marcel très intéressés par leur voyage;


    Inspiration Point, trois observatoires du dernier magnifique panorama même si ce jour-là le temps n'est pas très clair;

                            
                 
    Sunrise Point et Sunset Point pour terminer. A chaque arrêt, ils mitraillent, et ils trouvent que les photos ne sont pas à la hauteur de ce qu'ils voient.

                            
    Alors pour le plaisir ils décident qu'ils feront le lendemain la promenade au fond. Ils partiront de Sunrise Point vers Queen’s Garden, pour enchainer Navajo Loop Trail et remonter à Sunset Point, ainsi ils pourront voir de près ces colonnes, tantôt énormes, tantôt filiformes, mais toujours avec des formes improbables, y compris celles de la reine Victoria d'Angleterre!

                                    
                                         
     

    Après les températures plutôt agréables de Brice, ils retrouvent la grosse chaleur à Zion. C’est un ensemble de formations rocheuses très différent de ce qu’ils ont vu précédemment. La rivière Virgin a commencé son travail d'érosion sur des grès blancs et rouges, il y a 50 millions d'années et coule maintenant au pied de falaises de plus de 600 m de hauteur!

                              
    La première randonnée est décevante, car les trois cascades sont presque à sec, tout juste de quoi les rafraîchir. Heureusement l'accent méridional de 4 jeunes montalbanais leur apporte une bouffée d'air du pays.


    Ils reprennent la navette qui parcourt l'unique route du parc jusqu'à son terminus. Après une petite marche au sec la randonnée continue dans la Virgin river. Il y a foule, les touristes sont souvent équipés de chaussures spéciales pour marcher dans l'eau et de bâtons. Une fois de plus les Trotteurs n'avaient pas bien étudié leurs guides. Leurs chaussures avaient besoin d’un petit lavage, alors ils font quelques centaines de mètres dans la gorge de l'eau jusqu'à mi-cuisse. Mais craignant pour la santé de leurs appareils photos, ils rebroussent chemin, en ayant bien apprécié ce bain de pieds.

                                                     

                                                 


     
    Sur le parking près du camping, ils aperçoivent un camion Renault 110 bleu...EDF!
     

     
    Ce ne peut être que des français! En effet un peu plus tard ils font la connaissance de Nadine, Stéphane et de leurs trois filles, Honorine, Cybelia et Colombe (NoCyBb110). Ils sont en voyage depuis trois ans, et vont rentrer un an en France à ...Saint Germain Les Arpajon! ! Les Trotteurs décident de rester un jour de plus pour passer la soirée du lendemain avec eux, et en profiteront pour retourner bien équipés dans le Canyon de la Virgin river. Pour le coup ils ne regretteront pas, même si l'eau est un peu fraiche. En s'écoulant sur les parois elle a dessiné des peintures abstraites du plus bel effet. Comme à Antelope les jeux de lumière colorent la roche de couleurs irréelles.

                               
                               
    Ils passent la soirée à bavarder avec les Nocybb110, autour d’une grillade et d’un délicieux fondant au chocolat, tellement occupés qu'ils en oublieront la traditionnelle photo, ce sera pour une autre fois à... Arpajon.

     
    Direction Salt Lake City et le changement de pneus de Casita qui en a bien besoin. En passant ils s'arrêtent à Cedar National Park, encore de belles aiguilles,

                                                    

    traversent d'immenses forêts parfois dévastées par une chenille, mais il paraît que c'est un cycle normal qui permet à la forêt de se régénérer. Un bivouac pleine nature et voici la ville des Mormons Salt Lake City.
     


    Les pneus commandés par internet les y attendent, voilà Casita chaussée de neuf pour terminer le périple.
    En consultant le planning de Lucie et Sylvain, rencontrés à Bluff, ils se rendent compte qu'eux aussi sont à Salt Lake. Échange de mails et ils se retrouvent pour une bonne soirée dans un restaurant italien.


     
    Salt Lake City est le centre de l'Église des Mormons depuis que le successeur du fondateur s'y installa pour fuir les persécutions auxquelles les premiers fidèles furent soumis, notamment en raison de la pratique de la polygamie. Dès le début des missionnaires furent envoyés dans le monde entier. A Temple Square qui comprend tous les bâtiments de la secte, ce sont des jeunes missionnaires qui font visiter les lieux, hormis le Temple interdit aux non mormons.


    Les Trotteurs auront une Tahitienne et une Finlandaise comme guides. Ils vont faire un tour à la Family History Library, qui conserve des millions de microfiches et microfilms constitués à partir d'archives d'état civil du monde entier et gardant en mémoire l'identité des personnes rebaptisées par les mormons. Cette institution a la réputation de pouvoir aider dans la recherche de ses ancêtres. Ils y rencontreront une française retraitée, elle aussi en mission pour 18 mois, qui leur montre les sites utiles pour faire des recherches généalogiques. Ils sont un peu déçus, car pas besoin de venir à Salt Lake City pour faire une recherche sur Internet...
    Comme ils ne veulent pas faire une deuxième nuit sur le parking de Walmart, bivouac habituel des voyageurs dans les villes américaines, ils vont dans les montagnes surplombant la ville. Elles sont très belles et très pentues. Normal, elles ont servi de cadre aux J.O de 2002. La station de ski de Park City a des allures savoyardes, mais pas d'endroit pour bivouaquer... Quelques miles plus loin, la Wasatch National Forest leur offre un emplacement en pleine nature, comme ils les aiment.
    Cette forêt est très sauvage, avec plusieurs lacs visibles de la route, un col à 3000m et des sommets frisant les 4000 m.

                                  Pécheur sur Bear Lake


    Avant de pénétrer dans le Wyoming, ils font une incursion dans l'Idaho le temps de s'arrêter à Paris, qui possède un beau tabernacle Mormon,

                                  

    et de passer par Montpelier (avec un seul l).

                                                            
     
    A Paris ils rencontrent des lyonnais, qui vont rentrer en France après 7 années d'expatriation à San Francisco, et qui les tuyautent pour leur bivouac dans le parc de Grand Teton.
    Ils quittent l'Utah et ses magnifiques Paysages tellement différents. Le seul point négatif? Pas de vin dans les supermarchés, rigueur mormone oblige!

     

    Retour haut de page

    « Colorado Sprint, Colorado du 6 au 9 juin 2015Des geysers et des Ours Wyoming Montana du 29 juin au 08 juillet 2015 »

  • Commentaires

    1
    Gilles
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 08:53

    Un très beau reportage en effet.


    Des photos de qualité qui donnent des envies pour des amateurs en quête de voyages.


    Bonne fin de séjour!

    2
    roger's 65
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 13:54

    Hello!!!!! Superbes images des paysages mythiques de l'Ouest américain. Des "spots" de régal  pour les amateurs photographes.....Ne manquent  que les 

    charges des indiens Navajos  qui ont meublées dans les illustrés notre jeunesse.

    3
    antton
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 18:54

    L ouest américain mythique !!!! que de belles photos pour nous faire partager votre voyage et nous faire rêver

    devant ces paysages extaordinaires on s y croirait comme au cinéma mais en mieux ....Biz

    4
    Cathy et Bruno
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 22:21

    wink2 Il ne manque plus qu'un air d'harmonica servie à la sauce Morricone........

     

     

    5
    jocaubet
    Jeudi 9 Juillet 2015 à 09:05

    merveilleux,époustouflant!c'est ce que je ressens devant tant de beauté si bien retracée.merci les amis.Je découvre et je reve.

    6
    journaliste amateur
    Lundi 13 Juillet 2015 à 20:33

    nous ne sommes pas près d'oublier les images que vous nous avez fait découvrir. Elles sont exceptionnelles. Mais elles ne remplaceront jamais les paysages et les gens que vous m'avez fait connaître il y a tout juste une année. J'y pense beaucoup en cette période

    je vous embrasse

    7
    nicodesbois
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 19:22

    Ouf... Le souffle coupé devant la beauté des paysages. Très belles photos encore une fois. Bises

     

    8
    lacrampe jf
    Samedi 18 Juillet 2015 à 16:06

    Paysages de western mais sans les cow boys  ET DES SCULPTURES DE LA NATURE INCROYABLES!glasses

    9
    amitiés
    Mardi 21 Juillet 2015 à 11:11

    Les paysages sont beaux, l'érosion des roches laisse son empreinte mais l'Amérique du Sud me marque davantage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :