• L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    6 heures du matin, le coq du téléphone du Trotteur appelle les dormeurs « je vous rappelle qu’il est 6 heures, le taxi est commandé pour 6h 30 »....

                                                 L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014       L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

     

    6 heures du matin, le coq du téléphone du Trotteur appelle les dormeurs « je vous rappelle qu’il est 6 heures, le taxi est commandé pour 6h 30 »

    Les aéroports péruviens sont très soucieux de la sécurité, seuls les passagers munis de leur billet de transport peuvent entrer, les accompagnants restent devant la porte ;les Trotteurs quittent Paulette, des bises humides, peut être reviendra-t-elle dans un pays plus plat avec Alain.

    Paulette aura vu les Trotteurs s’émerveiller après une belle rencontre, un beau paysage ; mais aussi devant du jambon de Parme, du canard découpé comme le magret séché, du bleu d’Auvergne. Hélas pour les Trotteurs le jambon et le canard ne faisaient que ressembler, le bleu ils l’ont dégusté tant il était délicieux.

    Quitter Lima n’est pas facile tant la circulation est dense, pare choc contre pare choc en faisant bien attention de ne pas choquer celui de Casita, il tomberait immédiatement…Ce jour-là ils font quelques kilomètres, arrêt sieste et finalement bivouac au bord du pacifique.

    Leur route, la panaméricaine, va vers le Nord, vers l’Egypte d’Amérique.

    Pour ne pas se perdre dans ce dédale de civilisations successives ou parfois concomitantes, le Trotteur vous propose quelques repères historiques.

    L'Amérique du Sud a été peuplée par des tribus nomades venues d'Asie par le détroit de Béring il y a de cela 20 à 40000 ans.

    La plus ancienne ville du Nouveau Monde a été bâtie par l'homme de Caral aux environs de 2700 avant JC. Déjà la société y était hiérarchisée.

    Aux environs de 1600 avant JC construction de Sechin par une civilisation non identifiée à ce jour.

    De 300 avant JC à 600 après JC l'empire Moche se développe (Señor de Sipan). A peu près à la même époque les Nazca tracent leurs célèbres lignes.

    De 900 à 1400 les Chimus (Chan Chan) dominent tout une partie de la côte. En même temps, de 1000 à 1375 les Lambayeques édifient les pyramides en adobe dans le secteur de Tucume.

    A partir de 1450 les Incas occupent le royaume Chimu dans le cadre de la création de leur empire.

    Pendant toute la période pre-Inca d'autres civilisations ont occupé divers endroits du Pérou (culture Chavin, Sican, Huari, Tiahunaco etc...).

     

    Repartons avec les Trotteurs.

    Ils quittent la panaméricaine, traversent la plaine du rio Supe, et ce ne sont que des cultures : maïs qui sèche, canne à sucre, des champs de piments rouges à faire pâlir les gens d’Espelette, des champs de fraises et comment résister à l’envie de faire des confitures !!! Hélas pour la Trotteuse, il faut acheter 12 kg mais Casita ne transporte pas assez de pots vides dans les soutes.

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Une approche de 20minutes à pied, ils arrivent sur le site. Caral a été découvert en 1905, mais laissé à l’abandon car aucune poterie, aucune trace d’or, n’avaient été trouvées à cette époque. L’obstination d’un archéologue péruvien en 1994 a permis de mettre au jour 20 structures en pierre dont 6 pyramides en adobe avec pierre et quantité d’objets dont des offrandes religieuses en tissu. Tout cela ils l’apprendront en faisant une visite guidée avec une personne ayant participé aux fouilles.

                       L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014     L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                                 Amphithéâtre                        obélisque                 pyramide de la Huanca

     

    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                                                                                  La galerie

    Poursuivant leur chemin, faisant toujours une visite aux beaux marchés péruviens, ils trouvent des fraises, papayes, fruits de la passion. En voilà de beaux fruits pour remplir 16 pots de confiture, fraises + maracuya (fruits de la passion) et papayes + maracuya.

    Le désert commence à prendre sa place. Des dunes de part et d’autre, le sable d’une couleur blanchâtre, rien à voir avec celui d’Afrique, ce nouveau paysage inspire peu la reporter photographe.

     

    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Quand ils arrivent à la billetterie du site de Sechin, l’employée est plus occupée à coller des tickets sur une feuille, que de leur donner des renseignements, pas de dépliant rien. Une flèche indique le début du parcours, un chemin de ronde autour du site qui permet de le voir dans son intégralité ; toujours aucune explication. Après en avoir fait le tour,

     

    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    une nouvelle flèche, elle les amène à un splendide de mur couvert d’une frise, représentant des guerriers pensent les Trotteurs, des têtes et seulement des têtes, certaines avec les yeux fermés, des mains attachées. Curieux d’en connaitre plus, ils vont trouver le gardien. Aux questions, de quand date ce site, quand a-t-il été découvert, une seule réponse, c’est très très vieux !!!! Ils apprirent par internet que cette frise représente une effrayante scène de bataille.

                           L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                                  L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014           L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014          L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                                 L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014     L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Le ciel retrouve timidement sa couleur bleue avec quelques nuages, le sable change de couleur lui aussi, la Trotteuse reprend tranquillement l’appareil photo, la route est longue, il faut s’occuper.

                                          L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                                          L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Ils longent la mer, et après quelques tours et détours, arrivent à Chan Chan, ils sont immédiatement impressionnés, des hauts murs d’adobe, plus de trois mètres, sur une surface de 28km² !!! Chan Chan est considérée comme la plus grande cité en adobe au monde. Le complexe comprend neufs citadelles. La « Ciudadela Tschudi » est la plus visitée. Un guide n’est pas obligatoire, mais c’est tellement plus agréable d’avoir les explications. Ils se seraient perdus dans tout ce dédale de places, secteurs résidentiels et casernements. Des frises d’oiseaux marins, les filets de pêche, et poissons ornent les bâtiments. Les Trotteurs s’étonnant de la conservation de ces frises, apprirent qu’en fait les originales sont protégées par des frises à l’identique, mais en plastique. Elles seront découvertes en mars après El Niño.

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014      L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014         L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Bivouac au bord du pacifique à Huanchaco qui aurait pu être bruyant, nous sommes samedi beaucoup de monde sur la plage, les voitures portières ouvertes laissant entendre hurler les sonos et les coffres gardant les caisses de bières…mais nos Trotteurs se sont installés devant le restaurant « Sabor y arte » tout un programme ils y ont dégusté soupe « façon bouillabaisse ». Petite balade sur la plage, manière de photographier pélicans et caballitos de totora avant de continuer vers Lambayeque qui marquera la fin de leur « périple culturel ».

                    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Il est trop tard pour arriver à Lambayeque, ainsi ils s’arrêtent à Pacasmayo. Tous les dimanches au Pérou il y a un défilé. Celui-ci est un peu spécial. Des élections auront lieu en octobre prochain, seront élus les maires et conseillers régionaux. Ainsi en cette fin d’après-midi voitures, camions, motos-taxi, tracto-pelle, circulent en ville, avec concert de klaxons, concert ambulant sur un camion, bloquant toute la circulation.

                                           L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

                                           L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014                              

    Enfin ils peuvent s’approcher de la plage, où ils se posent. Une fois de plus, ils seront bercés par le Pacifique juste à côté. Une balade sur le front de mer, leur fera apprécier un beau coucher de soleil.

                                           L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Le lendemain, croquant dans leurs tartines badigeonnées de confiture « casita », ils regardent des pélicans bien regroupés, pas trop loin du bord, tiendraient-ils une réunion ? C’est l’impression qu’ils donnent. Arrive un homme, un peu rondouillard, une chambre à air à la main, « tiens il entre dans l’eau,  si tôt, l’eau ne doit être bien chaude ». Cet homme qui est entré dans l’eau, doit être l’ami des pélicans, chaque fois qu’il bouge en levant les bras, les pélicans le suivent. Au bout d’un moment, tous se rapprochent du bord, l’homme sort le premier, mais…il tient d’une main la bouée et de l’autre un filet rempli de poissons !!! Les pélicans continueront à le suivre sur la plage, car l’homme préparera le poisson pour le vendre au bout de la jetée. La veille, les Trotteurs sont allés se promener sur cette vieille jetée, 180 ans, qui fut la plus longue du Pérou jusqu’au jour où les éléments la raccourcirent de 200 mètres. Ils y ont caressé des chats sans maitre. Ces chats attendaient eux aussi les pécheurs. A Pucasmayo, il n’y a pas de gros bateaux de pêche, seulement des barques à rames ou à moteur et... des chambres à air.

                     L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    En arrivant à Chiclayo, ils décident de faire faire une beauté à Casita. Pendant que le karcher sort toute la boue, une jeune fille entame la conversation avec les Trotteurs, elle voulait savoir la signification de leur hymne « la marseillaise », puis continue sur Victor Hugo et les misérables, la révolution Française, la tour Eiffel. Encore une fois les péruviens les étonnent. Au moment de payer, « souvenir de Chiclayo » leur dit-elle…

    Le musée de Lambayeque est fermé, normal nous sommes lundi, mais les Trotteurs ne regardent plus le calendrier !!! Ils poussent jusqu’à Tucume appelé aussi la vallée des pyramides. Le musée est fermé, ce n’est pas une histoire de calendrier cette fois, mais en raison du prochain déménagement dans un bâtiment flambant neuf. Ils sont arrivés trop tard pour faire la balade autour du site, il reste le point de vue magnifique depuis le mirador du « cerro Purgatorio » qui offre une vue d’ensemble de Tucume.

    Vous saurez un peu plus loin pourquoi il n’y a pas de photo !!!

    Un homme les arrête, ils papotent un moment, hasard il a garé sa voiture juste à côté de Casita, il pense passer la nuit lui aussi sur le parking. Cela commence par une bière, se prolonge par un repas à la fortune du pot et avec du bon pain tout chaud sorti de la poêle, le Trotteur est redevenu « boulanger » !!! Mauricio est équatorien vivant aux Galapagos, tiens aux Galapagos, guide pour touristes francophones. L’entente est telle qu’ils décident, le lendemain d’aller ensemble visiter le musée des Tombes royales de Sipan à Lambayeque.

    Un musée splendide tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. De forme pyramidale, l’architecte s’est inspiré de la sépulture moche où fut enterré le Señor de Sipan ; la visite commence par le dernier étage, une rapide histoire de la culture moche, une vidéo sur les fouilles. Ces fouilles ont été entreprises en 1987, suite à l’arrestation par la police d’un pilleur de tombes en possessions de 33 objets d’art …Puis elle se poursuit à l’étage intermédiaire, avec la reconstitution de la tombe et l’exposition du trésor trouvé à l’intérieur : pectoraux, boucles d’oreilles, collier de cacahuètes en or et argent. Dans la tombe il n’était pas seul, sa femme et ses favorites ont été sacrifiées, ainsi qu’un garde, prêtre, enfant, chien, lama. Enfin le dernier niveau, la tombe du vieux Señor de Sipan (enterré en 300 et 300 ans avant le señor) plus modeste. Ils restèrent toute la matinée enfermés pour le plus grand plaisir de leurs yeux. L’appareil photo n’était pas convié pour la visite, dommage. Les Trotteurs ont photographié le livre acheté à la boutique.

                  L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014   L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

    Ils vont traverser une zone désertique, enfin désertique pas pour les poches en plastique et les papiers, les arbres en sont « décorés ». Quelle désolation, quel paysage, pensent-ils, ils ont hâte de retrouver la côte qui serait jolie selon les guides. Bof, bof, cette côte n’a rien de très extraordinaire, rien qui leur fasse pousser des oh et des ah. Beaucoup de propriétés privées en bord de mer qui les empêchent de trouver un bivouac sur la plage, comme les jours derniers. A Zorritos, « petit village de pêcheurs qui possède de magnifique plages » ils trouvent un stationnement « muy tranquilo » selon les gens du coin sur une plage. Petit bain, l’eau est à 28°, le Pacifique est un peu agité, balade sur la plage, en un mot, détente. Aux alentours, des points Wifi, la galère du voyageur…ils partent à la recherche d’une connexion et pendant ce temps….un voleur a fracturé les vitres de la portière passager de Casita, pour dérober ordinateur, appareil photo, sac aquarelle du Trotteur et son goretex, seule consolation, Casita n'a pas été mise sans dessus dessous, et ce n'est que du matériel. Les Trotteurs confiants ont eu la mauvaise idée de la laisser seule dans le noir. Ils pensent de suite aux photos du Pérou, ils espèrent bien qu'elles ont été sauvegardées dimanche. Mais faute d'ordinateur, ils ne peuvent pas le vérifier.

    Ils partent passer la nuit devant le commissariat, le policier leur permet de consulter leurs mails, des commentaires sur le dernier article, des photos de la famille, cela redonne le sourire.

    La nuit fut courte, difficile de trouver le sommeil, 2 coqs qui se répondent, avec un dont la voix fait penser au coq du téléphone du Trotteur, de la musique techno et la circulation de la panaméricaine,. Dans la nuit il reviendra à la mémoire de la Trotteuse, que toutes les photos ont été déchargées, et la sauvegarde faite.

    Le lendemain, l'objectif est de faire remplacer les 2 vitres.

    Ils arrivent à Tumbes, après avoir discuté avec un jeune couple de français, le moral va mieux. Ils demandent à une personne l'adresse d'un vitrier, car ils ne pensent pas trouver les vitres en pièce détachée. C’est leur ange gardien qui leur envoie Nicolas. Nicolas, leur propose spontanément de les accompagner. Le garage veut bien faire la pose, mais n'a pas de vitre. Deuxième étape, chercher la vitre. Premier magasin, le plexiglas n'est pas assez épais, deuxième l'épaisseur convient. Il paraît simple pour vous lecteur, d'aller d'un magasin à l'autre, ici il faut compter avec la circulation, les motos taxis débouchent de droite et gauche, tournent devant le capot, frôlent casita, les rues toutes en angle bien droit, étroites en pente, et bien sûr dans un concert de klaxons. Le Trotteur commence à bien maîtriser la conduite dans les villes d'Amérique latine. Ainsi ils ont le plexiglas, il faut le couper grossièrement de façon à le rentrer dans Casita. Pendant ce temps, un attroupement s'est formé devant elle, que s’est-il passé, et où, d'où vous venez, faites attention, que de commentaires y compris sur Casita! ! Enfin, quand le plexiglas revient, le groupe se dissout aussi vite qu'il s'était formé. Retour chez le poseur, ah oui mais il ne peut pas le couper, il ferait des éclats, alors petit voyage en moto taxi, pour faire tailler aux dimensions. Enfin la pose commence le voyage en moto taxi fut rapide et sportif. Il n'aura fallu qu'un quart d'heure, efficaces les jeunes. Les Trotteurs et leur ange gardien, partent manger, les aiguilles de la montre ont continué de tourner.

    Ils décident de remplacer l'ordinateur, Nicolas leur propose de les aider c'est plus simple pour eux. C'est le Darty péruvien plus petit, ils y passeront un certain temps car ils ne se sont pas contentés de l'ordinateur, un appareil photo fera partie des achats, si les klaxons sont dans la rue, ici dans le magasin les essais de son endolorissent les oreilles à rendre sourd. Au moment du paiement, petit cadeau, mais il faut les passeports, et par précaution la deuxième carte bleue. Tout se passe bien, les Trotteurs pensaient bien donner une « propina » à leur ange gardien, bon la journée sera sous le signe dépense, il espérait un peu plus. Pour la livraison des matériels, problème, le magasinier est parti livrer un vélo, l'autre mange, alors on leur donne 2 sièges pour attendre. Cela dure s'éternise, entre temps ils découvrent qu'en plus de la souris, il y a un autre cadeau, un ventilateur, que vont-ils faire d'un ventilateur dans Casita? Il sera échangé contre de la mémoire pour l'appareil photo, l'employée demandant si elle peut le garder. Il y a un problème de code, cela commence à faire beaucoup, les essais de son continuent, les aiguilles progressent, cela fait plus de 2 heures qu'ils sont là. Proposition du vendeur de procéder aux installations des logiciels au point où ils en sont, 40 soles de plus environ 11 euros ce n'est pas cela qui va les empêcher de dormir. Entre temps, les affaires ont repris dans le magasin, les essais de son  de plus en plus nombreux, il est temps que tout se termine. Et pour finir, moultes recommandations pour traverser la rue, Casita est garée juste au bout.

    Enfin ils prennent la direction de la frontière, vers l'Equateur, ce sera leur sixième pays.

    L'Egypte d'Amérique du 6 au 14 août 2014

     

    La suite se passe en Equateur

     

     

    « Au coeur du pays Inca du 11 juillet au 6 août Qu'ont ils pensé du Pérou »

  • Commentaires

    1
    nicodesbois
    Mardi 2 Septembre 2014 à 18:49
    Salut les trotteurs... Quelques aléas sur le chemin mais vous gardez le sourire et savez relativiser. En plus, toujours un ange gardien qui veille malgré tout... Nous, on se régale toujours autant à la parution de chaque article. Bisous
    2
    LACRAMPE JF
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 11:05

    Encore de magnifiques photos de sites moins connus (du moins pour moi) La venue des touristes a permis de mettre en valeur  en particulier des endroits comme Chan Chan car sur mes livres qui datent de 30 ans ils étaient très peu mis en valeur.

    Je viens de lire que vous avez récupéré des vitres , alors un alea qui se termine plutôt bien.

    bonne continuation en Equateur!

    bises.

    3
    LACRAMPE JF
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 11:09

    j'oubliais  dommage que vous n'ayez pas pu  acheter quelques colliers ou autre bijou du trésor d Sipan.

    des bijoux ethniques (qui leur ressemblent) sont très mode comme quoi  nous n'avons rien inventé simplement copié!

    4
    Monique ushulaska
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 13:46

    Nous vous suivons depuis la Belgique . Super votre voyage , et super de savoir bien solutionner les " enm...es " !

    Nous suivrons vos traces dès notre retour le 15/10 ...peut-être se reverra t'on en am centrale ? 

    Bravo pour les récits 

    bises et bonne route vers le nord 

    Monique et André du Fitz Roy 

    5
    De Man
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 10:37

    Heureux de vous retrouver toujours avec tant de plaisir et de découverte, bises bonne route

    Chantal Alain

     

    6
    Alain et Monique
    Lundi 8 Septembre 2014 à 17:26

    Malgré quelques petits déboires, le voyage continue  et nous , on continue de  se régaler de vos photos et commentaires.

    7
    antton
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 18:25

    En rentrant de mes châteaux !!!!!!  quel plaisir de vous retrouver de suivre votre périple vos récits et voir les photos

    cette civilisation est riche en couleur en culture et en traditions....... je ne manquerai pas faut pas rêver  Bises

    8
    the Molosse
    Vendredi 31 Octobre 2014 à 18:03

    Qu'est-ce qu'un "mur d'adobe"? Je n'ai pas trouvé dans le dictionnaire.


    Bises.

    9
    LACRAMPE JF
    Vendredi 31 Octobre 2014 à 18:41

    un mur de adobe c'est de la brique séchée au soleil ou du torchis.UNE méthode ancienne et peu couteuse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :