• La Basse Californie du 17 avril au 5 mai 2015

    De retour à El Fuerte

     

     

    De retour à El Fuerte, ils retrouvent la chaleur, les mouches qui piquent, les coqs spécialisés dans les chants nocturnes.
    Le passage en ferry du golfe de Californie, de Topolobambo à La Paz se fait sans encombre toujours en compagnie de Louis et Danielle. Le malecon de La Paz est particulièrement agréable, mais ils filent rapidement vers la Ventana plage sur le golfe de Californie. L'eau cristalline est à bonne température. Le Trotteur sort masque, tuba et appareil photo pour explorer les cailloux peuplés de beaux poissons, une nuit paisible, juste bercés par les vaguelettes de la mer des Cortes (autre nom du golfe).
     

     
    Puis cap au sud vers Los Barriles, où Louis et Danielle les ont précédés. Comment occuper un dimanche après-midi sur une belle plage? En s’ensablant... Les roues de Casita se retrouvèrent par 3 fois bien cachées dans le sable, cette fois ci les plaques de désensablage de Louis et l'aide de sympathiques américains lui permettront de se dégager de sa prison de sable.

                          
    Bilan de l'opération, une plaque tordue, les tuyaux des amortisseurs pneumatiques sectionnés. La réparation occupera la matinée suivante.
    Le rivage à quelques mètres est trop tentant pour le Trotteur; la canne à pêche va prendre l'air marin. Au premier lancer elle ramène un baliste! Il faudra un peu plus de temps pour prendre la deuxième portion.


    Les deux jours sur cette plage seront tranquilles, seuls les quads, pas vraiment dérangeants, des papys et mamies américains promenant leur chien ajoutaient une note sonore aux splashs! des raies volantes et des dauphins.
                                                       
    Pour rejoindre Playa los Frailes la route asphaltée cède la place à une piste en terre, ondulée à souhait, ils avaient oublié! mais au bout une plage sauvage, un puits, un village de pêcheurs avec des abris de fortune, une dizaine de barques, 2 campings cars dont celui d'Alain et Elodie (lesepicurieux.wordpress.com).


    La plage est bordée à une extrémité par une falaise plongeant dans la mer. Des poissons de plusieurs espèces y vaquent à leurs occupations, pour le plaisir des yeux des adeptes du snorkeling.

    Pour plonger Cliquer ici

     

    Et la pêche? cette fois un baliste de belle taille mordra à l'hameçon au bout de quelques minutes et finira sur la plancha. Un poulpe imprudent lui s'en tirera avec quelques égratignures, dommage!


    Ainsi va la vie, douce, sur la plage, avec les raies qui sautent, le chien Américain qui vient quémander la caresse, et les pinceaux qui restent bien tranquilles dans la trousse.
    La piste continue vers la pointe sud de la basse Californie en longeant la mer de Cortes. Elle longe de nombreuses belles criques souvent privées, ou accessibles en suivant le lit ensablé (non merci) de rios à sec. Sur le bord de la piste ils font une belle rencontre, un magnifique serpent à sonnette. Mais devant l'air renfrogné de celui-ci ils renoncent à engager la conversation et passent leur chemin pendant que le reptile s'éclipse lentement.

                            

    Le Sud de la péninsule, entre les villes de San Jose Del Cabo et Cabo San Lucas, est occupé par des hôtels luxueux avec plages immaculées côté océan, et côté terre par des golfs dont les greens montent à l'assaut des collines désertiques couvertes de cactus cierges. Pardon lecteurs golfeurs, mais quel gaspillage d'eau dans cette partie aride.

                                                       
                                                       

    Difficile de bivouaquer dans ces conditions, les campings cars n'étant pas encore autorisés sur les greens. Todos Los Santos ne les séduit pas. Les rues de la ville sont en travaux, mais l'hôtel California cher aux Eagles est toujours là.


    Les accès aux plages sont compliqués, des chantiers abandonnés, des chemins défoncés donnent un air un peu glauque aux environs de la ville. Les Trotteurs décident de remonter au Nord de La Paz où il est possible de stationner sur une plage, bien connue des voyageurs.
    La plage de Tecolote, c'est un bivouac de rêve, mer turquoise, sable blanc, des îles qui barrent l'horizon, pratiquement déserte quand ils y arrivent au coucher du soleil. Le samedi il y a un peu plus de monde, mais c'est supportable pour une fois, seules quelques sonos de voitures haussent le ton, pour leur rappeler qu'ils sont en Amérique latine...

                               
    Un petit restau, des chocolatas en papillotes: il s'agit de très grosses palourdes de couleur chocolat, très charnues, avec fromage et jambon, délicieux!
    En fin d'après-midi ils voient arriver Louis et Danielle qu'ils avaient quittés la veille à San José Del Cabo, eux non plus pas enthousiasmés par Todos Santos.
    A nouveau ils disent au revoir à Louis et Danielle, cette fois sera certainement la bonne, qui vont attendre les pièces pour le camion, les Trotteurs continuent vers les États Unis, ils ne voudraient pas être accablés par la chaleur dans la vallée de la mort.
    La route qui traverse la péninsule louvoie de la mer de Cortes à l'océan Pacifique. Puerto San Carlos, côté pacifique, est un port de pêche qui semble faire vivre toute la population de la ville. Il n'est pas de maison qui n'est à côté d'elle une barque. Au Mexique la pêche est entre les mains de petits pêcheurs, qui partent à deux sur de petites barques pour la demi-journée,   les serres des aigles pêcheurs, et le bec des pélicans.

                              Nid sur plateforme aménagée en haut des pylonnes  

    C'est aussi un haut lieu d'observation des baleines, mais elles ont mis le cap vers le nord, dommage, seule une colonne vertébrale reste à demeure.


    Ils suivent la route Mexico 1, vers Loreto, mer de Cortes. Elle devient sinueuse, laissant peu au Trotteur conducteur le loisir de s'émerveiller devant ces paysages grandioses entre plages et pentes brun-rouge de la Sierra de la Giganta, mais la Trotteuse les capture sur le Nikon pour qu'il puisse en profiter plus tard.

                                

    Loreto, première mission jésuite de la Baja, capitale de la province avant d'être détruite par un ouragan, est une ville balnéaire bien tranquille, mais le nombre de boutiques et de restaurants laisse à penser qu'en haute saison il doit y avoir de l'animation.

                                           

    Après Loreto les paysages sont encore plus époustouflants. Montagnes plongeant dans une mer d'azur, plages de sable blanc désertes aux airs de lagon...C'est tellement beau que les Trotteurs ayant poussé un peu trop loin pour trouver un bivouac feront demi-tour pour se poser deux nuits à la plage Santispark en bordure de bahia Conception, un bras de mer de 40 kms parsemé d'îles et d'îlots. Ils y sont presque seuls, au moins 100 m de plage pour eux, un bon restaurant, le paradis.

                                   

    Ils iront faire du snorkeling (la deuxième fois pour la Trotteuse! ) autour des îles, et le patron de la lancha ira leur pêcher des chocolatas, et des almeras, coquillages triangulaires. Ils les dégusteront les pieds dans l'eau, arrosés d'un jus de citron et de quelques gouttes de chile: tout simplement succulent.

                                   

    Mais le temps passe, et s'ils ne veulent pas griller dans la vallée de la mort, il faut se rapprocher de la frontière des États Unis. Donc ils font deux grosses étapes, retraversant la péninsule, passant par Santa Rosalia, ville minière marquée par une forte présence française, aux friches industrielles lugubres, une plaine désertique sans grand intérêt, Guerrero Negro, ville morte maintenant que les baleines bleues s'en sont retournées vers l'Alaska.
    La route revient ensuite sur l'axe central de la péninsule, et le paysage s'embellit de nouveau: des cactus à perte de vue, de différentes sortes, envahissent vallons, collines et amas de pierres posés là on ne sait par qui. Par endroits la nature a si bien fait les choses qu'un paysagiste n'aurait pas fait mieux.

                                                                 
                                               


    Après une nuit bruyante à Puerto San Quintin, une connexion skype avec Mathias, leur petit fils, les voilà revigorés, ils hésitent, continuer la route vers Ensenada, ou rester un jour et surtout une nuit qui pourrait être aussi perturbée que la précédente? Une voiture se gare juste à côté, un fusil à lunette posé tranquillement sur les genoux du passager, étrange. En fait ce sont 2 voitures qui sont stationnées, 4 hommes en descendent, l'arme étant glissée sous le siège. Ils vont arpenter pendant un bon 1/4 d'heure le parking donnant l'impression d'attendre, quoi? Les Trotteurs ne le sauront pas. Les 2 véhicules repartent avec des gamins à l'arrière. Ce n'est pas très réconfortant de voir des personnes armées se balader paisiblement. L'idée de partir est prise. Heureusement ils garderont aussi le souvenir d'un plateau de fruits de mer dégusté avec en fond "Hôtel California" joué en live par un orchestre.

    Le ciel est gris, la température a chuté depuis qu'ils sont en Basse Californie, aujourd'hui seulement 19 degrés s'affichent. La route n'est pas en très bon état, des casses autos jouent à touche- touche,

                                                           A cheval, mais au XXI siècle

    l'habitat a changé beaucoup de très vieux camping-cars remplissent tant bien que mal leur rôle de maison mais sans roulette, les magasins aux vitres cassées ou rafistolées avec du Scotch, sont-ils ouverts ou fermés, difficile à savoir, tant la poussière des larges bas-côtés en terre vient se jeter sur elles. Et pour finir les poches plastiques qui se sont envolées des décharges sauvages viennent donner des touches de couleur! Néanmoins, passé ces villages, d'immenses champs de fraises, les premières vignes remettent un peu de gaieté à ce paysage lugubre.


    Tiens le contrôle militaire quotidien, cette fois Casita ne verra pas le soldat en tenue de camouflage inspecter son intérieur.
    Pour préparer tranquillement l’itinéraire des premiers jours aux Etats Unis, ils se posent dans un camping au bord du Pacifique dans la baie d’Ensenada, juste une centaine de kilomètres les séparent des Yankees….

     

     Pour voir plus de photos cliquer ici

     

     

    Retour haut de page

    « Un train pas comme les autres 2 du 31 mars au 16 avril 2015Qu'ont ils pensé du Mexique et de leur traversée de l'Amérique Latine »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Les Bagnérais
    Mardi 5 Mai 2015 à 14:39

    Nous rêvons toujours autant devant vos reportages - En attendant la suite de votre périple nous reprenons vos étapes précédentes - Nous Félicitons l'Artiste et Trotteur pour ses retrouvailles à Guanajuato - Ravie aussi d'avoir des nouvelles - passant par le Mexique - de José V. et Marc P. connus à Auch - Bien amicalement


     


     


     

    2
    Mardi 5 Mai 2015 à 16:46

    Coucou les trotteurs ! Nous sommes encore sur la remontée de Baja... on re-traine à los barriles depuis plus de 10 jours . La pêche est tellemnt bonne qu'on entasse dans le congelateur plus qu'on peut en manger !!! Gabriel se serait régalé... On vous espère maintenant aux states, pas encore trop à la chaleur. Peut-être se retrouvera-t-on dans un parc durant l'été ? Finissez-vous votre séjour au Canada ? Bonne route et à bientôt !!!

    3
    antton
    Mardi 5 Mai 2015 à 19:37

    Aprés un train pas comme les autres mais beau voyage.....vous quittez le Mexique  bonne rentrée aux U S A

    j attends les commentaires car mon américain arrive avec Roberta et comme vous je révise l anglais !!!!!!!

    Continuez à profiter  bonne route   Biz

    4
    amitiés
    Dimanche 17 Mai 2015 à 10:07

    Les paysages changent d'un pays à un autre, les récits restent toujours émerveillants.

    5
    Mardi 19 Mai 2015 à 05:10

    Merci pour le commentaire, les paysages vont encore changés nous sommes aux E.U.

     

    6
    Alain- Monique
    Mardi 19 Mai 2015 à 15:31

    Toujours de beaux paysages agrémentés de sympathiques commentaires qui nous font  voyager ( en rêve ). Bonne continuation en Amérique

    7
    Samedi 12 Mars 2016 à 16:15

    Bonjour à tous,

    Voici un mini guide en ligne sur la Basse-Californie au Mexique:

    http://www.baja-voyage.com/fr/

    Bonne lecture!

    - Alex

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :