• Premiers pas à Buenos Aires

    L’autre, l’aboutissement du rêve, a été autorisé à décoller par le trotteur et la trotteuse

       

    L’autre, l’aboutissement du rêve, a été autorisé à décoller par le trotteur et la trotteuse. Et même si Casita est encore loin de B.A. cela ne semble pas trop les affecter tant ils se trouvent bien là où ils sont.

    Le couchsurfing permet d’être logé gratuitement dans le monde entier, de rencontrer les gens des pays visités, de partager leur quotidien et de bénéficier de leurs conseils, voilà la définition. Cathy la personne qui accueille les trotteurs répond parfaitement à ces critères. C’est une immersion totale dès les premières  minutes : échanger les idées (dictionnaire toujours sous la main) participer à de menues tâches, gouter à la cuisine familiale, voilà tout leur programme. Il est une tradition en Argentine, le 29 de chaque mois, on mange des gnocchis. Cette tradition remonte à l'époque des immigrés Italiens, qui en fin de mois n'ayant plus assez d'argent, préparaient ce plat trés bon marché.

     

    Premiers pas à Buenos Aires

     

     

      Ils sont partis dès le premier jour, à l’assaut de Buenos Aires. Pour cela il leur a fallu prendre le bus n°159, jusqu’au « centro ». Jusque-là pas de  problème. L’incontournable place de Mai fut le début de leur pérégrination.

     Premiers pas à Buenos Aires   Premiers pas à Buenos Aires   Premiers pas à Buenos Aires

     

    Mais ce qu’ils ont complètement oublié, c’est que B.A. est une GRANDE VILLE, Carcassonne et encore moins Lannemezan ne peuvent rivaliser avec elle… S’il y a bus, métro, c’est certainement pour économiser les jambes. Eux non à pied…ils ont trotté toute la journée. Le musée « National des beaux-arts » devait être la visite du jour. Pour s’y rendre Ils ont traversé des beaux quartiers, en particulier le quartier RECOLETA le XVI de B.A., ont même rencontré un promeneur de chiens.

     

    Premiers pas à Buenos Aires

     

     

    Le soleil était bien présent mais ne chauffait pas trop, qu’importe, ils regardaient les beaux immeubles, les belles boutiques chemin faisant. « Museo » portes closes  pour la journée exceptionnellement, le trotteur a bien compris. Le palais des glaces sur leur chemin, abritant le Palais des Arts, expo d’art contemporain,  compensera ce contre temps. Et c’est la longue remontée vers le centre. Il faudra faire une pause-café pour reconstituer les forces…Deux jours plus tard ils feront le même trajet, mais cette fois en bus.

    Problème de connexion WIFI pour  l’ordinateur,  la tablette est partie sans son fil de raccordement pour la recharger (il devrait être dans casita ) c’est beau la technologie !!! Un petit truc manque et rien ne marche, que penserait  Théodore Monod ? Les voilà donc sous terre maintenant dans  le métro, ils maitrisent. Le problème de connexion est dû au signal trop faible, ouf l’ordinateur n’est pas en cause, le cordon pour la tablette acheté, tout va bien. Le musée qui exceptionnellement était fermé hier, est ouvert mais juste les salles du bas… Une belle exposition de peintures Européennes Degas, Gauguin, Monnet, Manet, Pissarro, elle leur en a mis pleins les yeux.

     Premiers pas à Buenos Aires           Premiers pas à Buenos Aires          Premiers pas à Buenos Aires

     

    Ce soir-là, ils devaient faire les courses à Wilde pour préparer le poulet Basquaise à Cathy.

    Même si Casita n’est pas arrivée, il faut penser à ses papiers pour la sortir du port, l’assurer. Aux premiers guichets d’assurance, cela se présentait mal. Casita devait être photographiée, mais elle vogue. Finalement à la troisième tentative tout fut réglé en 20 minutes assurance valable jusqu’au Pérou. Il semblait que tout était réglé, problèmes technologiques, administratif mais non…Le trotteur, en homme prévoyant, pour économiser l’eau dans Casita, a acheté un rasoir RECHARGEABLE, très bien. Faut-il encore un cordon pour le recharger !!! Ce cordon est resté en France…Pas de pièce détachée,  nouveau rasoir,  même marque dans l’espoir que le cordon pourra recharger les 2 rasoirs. Espoir vite déçu à chacun son cordon.  Le rasoir acheté à B.A. est donc Argentin avec une prise Argentine incompatible avec le transformateur de Casita. Prochain challenge pour eux, trouver un adaptateur Américano Européen…

    Les ballades dans B.A. ont continué avec pauses dans les bus, ou métro pour économiser les jambes. San Telmo, vieux quartier populaire, rues pavées, graffitis aux murs des maisons, boutiques d’antiquaires qui se touchent, le marché (structure métallique couverte d’une verrière avec un marché d’alimentation et à côté des échoppes avec  de vieux disques, vieux phonographes). Ce vieux quartier où il fait bon s’y promener en plein jour, semble ne pas être trop sûr le soir…

     Premiers pas à Buenos Aires            Premiers pas à Buenos Aires          Premiers pas à Buenos Aires

      

    Dans le micro centre, ils ont poussé jusqu’aux Galeries Pacifico. Ces galeries construites  en 1889 et en 1895 sur le modèle du Bon Marché furent dans le passé le siège de la compagnie ferroviaire Ferrocaril Buenos Aires al Pacifico. Aujourd’hui de beaux magasins aux enseignes prestigieuses ont pris la place. Les fresques de la coupole ont été réalisées par plusieurs peintres Argentins, notamment Antonio Berni. Ce peintre, ils le retrouveront au Museo de Arte Latinoamericano de Buenos Aires, dit MALBA. Devant la porte des Galeries première rencontre avec le tango, cours et démonstration dans la rue. Ils ont filmé pour vous, mais attention la séquence dure 6 minutes (ils ne disposent pas encore d'un logiciel de montage video).

            

    Premiers pas à Buenos Aires

                  

     

     

     

     

    Comment ne pas aller à la BOCA ? Les immigrés Italiens débarquant  au port naturel de B.A. « la Bouche » ont ainsi donné le nom à ce quartier. Aujourd’hui le port est pollué, envasé, les chantiers navals abandonnés. Seul l’ancien pont transbordeur  trône,  tout de rouille vêtu, et aux dires de la « guide improvisée »  que les trotteurs ont rencontré dans le bus, est devenu « monument historique ». Les maisons trés colorées de la BOCA étaient à l'origine faites en bois avec les épaves des bâteaux et peintes avec la même qu'eux. Quand ils arrivent  à Caminito, l’animation commence à peine. Des bars à Tango, des marchands de souvenirs, des marchands d’aquarelles (toutes les mêmes) mais parmi tous ces « marchands » un les attire plus particulièrement. Le trotteur, grand bavard, entame la conversation. Cet homme, danseur de Tango, semble connaître la France assez bien, il s’y serait produit plusieurs fois… Comment ne pas parler du festival de Tango de Tarbes. Oh surprise cet homme y était en 2012, comme eux, il faisait partie de la délégation Argentine pour l’inauguration du mémorial « le monument au Tango ».

     Premiers pas à Buenos Aires                         Premiers pas à Buenos Aires                        Premiers pas à Buenos Aires 

     

    Premiers pas à Buenos Aires

     Premiers pas à Buenos Aires                        Premiers pas à Buenos Aires                 Premiers pas à Buenos Aires

    Flânant au travers des rues, remarquant quand même beaucoup de grilles aux portes et fenêtres des maisons et magasins dits ouverts,  les trotteurs ont poussé jusqu’au stade mythique de la BOCA Juniors.

                                                                           Premiers pas à Buenos Aires

     

    Plus tard, ils liront sur le guide, qu’il n’est pas conseillé de trainer dans les rues de ce quartier !!! Ils montent dans un bus, sans être totalement sûrs  d’être dans celui qui les amènera au musée dit MALBA.  Aidés par une Argentine qui les rassure, et qui  en même temps demande au chauffeur de les prévenir quand ils seront arrivés à destination, ils se laissent aller, et tout d’un coup ils entendent frapper des mains, c’est le chauffeur qui leur indique qu’ils sont bien arrivés…Le musée MALBA présente l’art latino-américain du XX siècle à travers tous les courants , du Mexique à l’Argentine. Ils retrouveront quelques œuvres de d’Antonio Berni,  représentatives du mouvement réaliste social des années 30, Diego Rivera et sa femme Frida Kahlo compagnons d’un moment de Trotski, Fernando Botero et ses célèbres (grosses) femmes. Quelques installations difficiles à comprendre, termineront cette visite. Une fois de plus, ils trouveront porte close aux expositions temporaires…

     Premiers pas à Buenos Aires               Premiers pas à Buenos Aires                 Premiers pas à Buenos Aires

     

    Ces premiers jours à B.A. ont permis aux trotteurs d’acquérir le mode d’emploi d’un piéton, d’un usager de bus, et d’un touriste en ballade. Le piéton doit impérativement traverser quand le petit bonhomme est blanc, sous peine de s’entendre klaxonné, renversé surement car le roi se trouve dans la voiture. Il faut voir les Portenos démarrer quand le feu passe au vert, de véritables Fangio en puissance !!! Pour prendre le bus il y a des subtilités, le numéro ne suffit pas, il faut encore vérifier  s’il est express ou  omnibus…Avant de monter, il est fort possible aux heures de pointe, de faire la queue tranquillement les uns derrière les autres  sur plusieurs mètres. Dans ce cas on monte toujours les uns après les autres, il faut donner au chauffeur le point d’arrivée,  aller directement  au fond du bus, les places de devant ne sont pas définitives : si une maman avec un bébé monte, elle est prioritaire,  en conséquence on doit libérer la place, ce qui se fait tout naturellement.  Le touriste en balade ne doit pas avoir peur de demander son chemin tant les Argentins  sont serviables. Ne sachant pas exactement quel bus pouvait  les transporter jusqu’au  musée, le trotteur demande son chemin à une personne. Finalement pas moins de quatre personnes se sont occupées d’eux jusqu’à surveiller s’ils descendaient au bon arrêt. Cette situation se reproduira maintes et maintes fois.

    Les Trotteurs ont aimé cette mise en jambes dans B.A., sont conquis par les Argentins, et n’ont pas de mots pour remercier Cathy. Le séjour qui devait être d’une semaine au plus se voit prolongé d’au moins une semaine, Casita peut être encore retardée au Brésil…Ce contretemps leur  permettra de mieux  s’immerger dans le nouveau continent. 

    Premiers pas à Buanos Aires

     

     

    « Un Dimanche à Blagnac......Reflets de Buenos Aires et des Portenos »

  • Commentaires

    1
    bernard cadastre
    Samedi 5 Octobre 2013 à 11:08
    bernard cadastre

    je viens de passer un très agréable moment en votre compagnie, dans les rues de Buenos Aires ...

    a très bientôt

    2
    petit fils
    Samedi 5 Octobre 2013 à 12:03

    coucou papi et mami !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    On fait l'anniversaire de clementine a pau ce week end

    3
    sandra garnier
    Samedi 5 Octobre 2013 à 12:15

    Bonjour Anne Marie,

    Je voyage par procuration et c'est trés agrable. Bonne route.

    J'espère que vous avez récupéré votre camping car !!!

    Bises

    Sandra 

    4
    uglas
    Samedi 5 Octobre 2013 à 18:44

    Bonsoir les trotteurs.........

    Nous avons suivis votre découverte  de  BA. Vous semblez  bien vous débrouiller et bonne continuation.

                                           Nous vous embrassons.

     

                                                                 Papa et  Maman

    5
    roger's 65
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 14:05

    Bonjour

    Nous suivons avec intérét vos pérégrinations dans B A .La vidéo nous a rappelé les soirées du festival de tango de Tarbes,on en demande d'autres,Casita semble jouer à cache cache ,mais elle se rapproche des trotteurs qui pourront dévorer les espaces qui les attendent.A  bientot pour la suite du prochain épisode.

                         Buena ruta a vosotros

     

                                                  Roger et Maryvonne

     

    6
    Petit fils de...
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:06

     Bonjour,

    Fait-il chaud ? Est ce que ca se passe bien. Ca a l'air intéressant à Buenos Aires. Est ce que vous vous y plaisez ?

    gros bisous

    7
    petit fils
    Lundi 7 Octobre 2013 à 19:32

    coucou papi et mami !!!!

    le camping car est arrive ?

    ici sa se passe bien, vous etes tres chanceu parce qu'ici y fait pas toujours tres chaud... mais bon c'est pas grave tant que l'on a de vos nouvelles !!

    continuez comme ca a nous envoyer de vos nouvelles.

    Hasta luego !

    8
    catherine cantegreil
    Lundi 7 Octobre 2013 à 21:24

    Coucou tous les deux,

    Je suis toujours ravie d'avoir de vos nouvelles. Grace à vous, je visite BA et je me régale. Quand devez-vous récupérer Casita? Toute l'équipe attend le samedi 26 octobre pour reprendre contact par skype. Vers 13h30? J'espère que le cours sur les couleurs vous sera utile.

    Bisous à  tous les deux et prenez soin de vous.

    Cathy

    9
    Lundi 7 Octobre 2013 à 23:39

    Bonjour les Trotteurs.

    Merci pour ces bons moments que vous nous faites partager et pour toutes ces visites dans lesquelles on vous accompagne.

    A chaque billet c'est un plaisir de vous suivre dans votre rêve.

    Nous avons hâte de vous voir retrouver Casita qui deviendra votre maison et votre pays pendant ces prochains mois. Je pense d'ailleurs qu'il vous tarde à vous aussi ne serait-ce que pour retrouver tous les cordons qui vous permettront de recharger tous vos appareils...

    ...Quoique...j'aimerais bien voir Gab's avec une barbe à la Castro.

    Allez, je vous envoie plein d'amitié et j'attends la suite.

    José

     

    10
    Aureilhan
    Mardi 8 Octobre 2013 à 19:36
    • ¿HA LLEGADO  la casita al puerto o sigue viajando por el Atlántico? He leido que la presidente tiene problemas de salud y que muchas personas le mandan mensajes  de simpatía.Os habéis dado cuenta de eso por las calles?
    • ¿Qué tal la comida? ¿ hay algo típico?
    • OS escribo en español para mantener la práctica.
    • Esperamos noticias buenas.
    • besos
    11
    michèle roussel
    Mardi 8 Octobre 2013 à 23:08
    michèle roussel

    Jolie démonstration de tango !!! Et belle promenade dans les quartiers colorés de BA  . nous allons nous régaler à vous suivre ...


    J'espère que vous allez bientôt récupérer Casita


    A bientôt pour la suite


    Michèle et Gérard

    12
    Nico des bois
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 14:21
    Nico des bois

    Ola les trotteurs... J'espère que vous mettrez à profit votre semaine supplémentaire à Buenos Aires pour travailler vos pas de tango... La bise

    PS : Pensez à faire un tour au marché aux puces vers la Boca je crois... Que certains jours, voyez avec vos coachs !

    13
    Jacques & Dany
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 13:11

    Merci de nous faire profiter de vos découvertes qui font trop envie...

    Que ça durre !

    Bisous

     

    14
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 23:47

    une belle rencontre avec Buenos Aires! au plaisir de se retrouver à Montevideo pour récupérer nos maisons!!

    15
    JAMME Nadine
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 17:48

    Bonjour de ...Valence // Etoile S/ Rhône !

    Trés heureuse de constater que tout se passe merveilleusement bien ! Un grand MERCI pour me permettre de voyager , et  de rêver  ...MERCI également de me faire profiter de toutes vos découvertes !

    Comme je vous envie !!!

    Amicalement ,

    Nadine J. 

    16
    petit de...
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 19:32

                                                              coucou papie et mamie 

    Ou est la casita?????

    Ou est le chat????? 

     

     

    17
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 19:16

    Coucou à vous deux...nous sommes un peu en retard pour lire le blog mais sommes ravis que tout aille bien... merci pour le tango argentin...et les tableaux... c'est mieux qu'au musée Granet!! je vous ferai un mail un peu plus long sur la messagerie...mais avant je veux voir Gab barbu...Hi!HI! Bonne continuation...Babeth et Michel

    18
    paulette solle
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 22:37

    le tango argentin j'adore merci pour ces belles vidéo  .bizzzz à tout les deux....

    19
    Pierre Genevieve
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 00:42

    Hola, que tal ? Buenos dias à vous deux. Il nous reste encore quelques modestes souvenirs de langue latine. Merci de nous faire partager vos aventures loin de nos Pyrénées. Attention aux tendinites avec le tango. Bientôt les gnocchis, ça au moins on connait. En espérant que vous avez récupéré Casita, ne serait-ce que pour faire la Cocida. Besos de nosotros.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :