• Connaissez vous le mensuel Serengo dont la devise est,  vous serez vieux plus tard?

    Le numéro de mai consacre 6 pages à notre aventure. Pierre Morel nous a contacté et est venu nous interviewer  sur le voyage et a puisé dans nos photos pour illustrer son article. Ce magazine est disponible dans les maisons de la presse au prix de 3,90€.

    Pour ce qui est du livre nous n'oublions pas ceux qui nous l'ont commandé, et nous allons déjà procéder à sa réédition!yes

     

    Bonne lecture

                                                   On parle de nous dans la presse                        On parle de nous dans la presse

     

     

     


    3 commentaires
  • Alcoy


    votre commentaire
  • Six mois après

     

    Lire la suite...


    20 commentaires
  •  

    Ce voyage nous en avions beaucoup parlé au risque peut être de « saouler » !!! Et maintenant qu’allons-nous faire, continuer à « saouler » parce qu’on ne parlera pendant un moment que de lui ?


    Que d’émotions, d’images, de bruits, d’odeurs, resteront dans nos têtes …


    Pendant deux ans nous voulions découvrir les Amériques, non nous ne voulions pas nous prendre pour Christophe Colomb, mais un petit peu pour des « aventuriers des temps modernes ». A regarder la carte du ministère des Affaires Etrangères, nous sentions un léger parfum d’interdits.


    Nous avons plongé dans cette nouvelle vie de nomades parsemée parfois d’embuches (rapidement une CB bloquée, un injecteur de frigidaire détérioré, une CB piratée…) mais qui au regard de tout ce qu’elle permet de vivre, est une expérience extraordinaire. Elle nous a permis d’aller vers les gens et inversement les gens sont venus à nous, pour partager un moment plus ou moins long. Argentins, Chiliens, Brésiliens, Boliviens, Colombiens, Guatémaltèques, Mexicains, Québécois, nous ont ouvert  généreusement leurs portes, quelle leçon d’humanité.
    Souvent les questions de nos compatriotes portaient sur l’insécurité dans certains pays traversés. Soit nous sommes « inconscients » soit nous avons eu beaucoup de chance, mais nous n’avons jamais pensé que nous étions en danger, même si nous avons subi un barrage à la ficelle au Pérou et dans le Chiapas au Mexique. La sécurité à 100% n’existe nulle part, même en France il suffit de lire les actualités sur internet…


    Bien sûr les paysages ont contribué aussi à rendre ces deux ans magiques. Comment oublier le Sud Lipez, Bryce Canyon, Yellowstone….et tous les autres ? Une perturbatrice s’est couramment invitée, la pluie. Souvent, nous entendions « c’est exceptionnel » mais pour nous c’est devenu une habitude, peut-être y a-t-il une autre cause, le dérèglement climatique ?


    Puis la rédaction des articles, pas facile de trouver l’inspiration tout le temps, de trouver les mots justes pour faire passer nos émotions, nous ne sommes pas des écrivains seulement des quidams qui regardent et essaient de comprendre l’histoire d’un pays et de la partager.


    Et bien sûr les rencontres de voyageurs Européens, rencontres parfois de quelques heures, ou de plusieurs jours. Notre concept camping-car hôte (accueillir quelques jours des voyageurs sans monture à moteur) a bien fonctionné, Gema et Jean François ont essuyé les plâtres, cela s’est très bien passé, nous avons renouvelé avec Gérard et Danielle, Lucile et Florian et les quelques autostoppeurs qui ont partagé notre route.


    Voilà les ingrédients qui nous ont fait aimer cette parenthèse de deux ans et donné envie de la prolonger.


    Il est de coutume à la fin d’un événement de remercier….


    Merci à Casita, et il va de soi de la mettre en tête des remerciements, de nous avoir transportés parfois dans des conditions extrêmes, pas gâtée sur les routes d’Amérique du Sud entre pistes et altitude. C’est une belle monture qui est un peu marquée, elle mérite d’abord un checkup  puis une vie plus tranquille,


    Merci à Christine et sa famille, 3 semaines de bonheur avec les petites filles, à Paulette, 3 semaines de vagabondage sur les routes du Pérou, à Josette et Gilles les mère et père Noël Cubains (il nous reste un peu de rhum !!!)

    Toutefois un regret, que les circonstances n’aient pas permis aux petits fils de nous rejoindre…


    Merci à nos abonnés et aux lecteurs « inconnus »,


    Merci à nos commentateurs sur le blog et par mail, cela fait vraiment plaisir, cela motive. Certains nous ont fait déjà part de leur angoisse de voir « leur voyage » se terminer, cela nous touche, mais écrire sur la progression de la culture de la patate et du poireau, difficile, alors….


    Nous réfléchissons déjà au prochain voyage, où, quand, comment ?


    En attendant nous allons refaire le voyage….avec les  photos.

     

    Cliquez ICI pour le résumé de la deuxième année en IMAGES

     

    C'est tout pour ce voyage

     

     


    10 commentaires
  • Nouveau Brunswick, Nouvelle Ecosse, Île du Prince Édouard...

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • "Je me souviens"....

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Ils ont quitté avec des regrets la Colombie Britannique...

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • La route traverse le parc du Mont Ropson...

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Les canadiens seraient-ils plus curieux que les américains?...

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Vous avez fait un périple de 64 jours aux Etats Unis
    - qu’est-ce qui vous a le plus marqués positivement ?
    L’extrême propreté
    - et maintenant ce qui vous a le plus marqués négativement ?
    Rien en particulier qui pourrait choquer nos habitudes
    - si vous deviez y revenir, dans quelle région ?
    L’Est et certains parcs
    - et pourquoi ?
    Parce qu’on ne connait pas l’Est et certains parcs sont magnifiques
    - parmi tout ce que vous avez vu, citez 3 ou 4 sites naturels qui vous ont le plus époustouflés
    Bryce, Yellowstone, Monument Valley
    - et la ou les ville(s) que vous avez aimée(s)?
    San Francisco
    - côté cuisine, de quel plat vous rappellerez vous?
    Des rares hamburgers parce que ce n’est pas vraiment notre gout
    - avez-vous rencontré des désagréments ?
    Certains touristes Asiatiques sans gêne, les photos selfies ce n’est que pour eux
    - que diriez-vous au Président Obama ?
    Barak, les Californiens sont fous ils vont être bientôt à sec, et pourrais-tu inciter tous les utilisateurs des immenses RV de remplacer les génératrices d’électricité pour leur confort « comme à la maison américaines » par des panneaux solaires


    votre commentaire
  • Après leur brève incursion dans l’Idaho

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Après le vert de Mesa Verde et de ses alentours, les paysages redeviennent désertiques...

    Lire la suite...


    9 commentaires
  • Passé les fameux 4 coins ils entrent dans l'état du Colorado...

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • La route de Las Vegas à la rive sud du Grand Canyon...

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • En arrivant près de la frontière du Nevada.....

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Le 6 mai les Trotteurs en sont à leur 589ème jour de voyage....

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • Vous avez fait un périple de 104 jours au Mexique
    - qu’est-ce qui vous a le plus marqués positivement ?
    La douceur de vie, cultures préhispaniques et coloniales
    - et maintenant ce qui vous a le plus marqués négativement ?
    Les topes
    - si vous deviez y revenir, dans quelle région ?
    Pas de région en particulier, refaire tout le Mexique
    - et pourquoi ?
    Chaque région a ses charmes
    - parmi tout ce que vous avez vu, citez 3 ou 4 sites naturels qui vous ont le plus époustouflés
    Tous les sites Mayas, canyon del Cobre, Basse Californie Sud
    - et la ou les ville(s) que vous avez aimée(s)?
    Guanarato, Puebla, San Cristobal, Campeche…..
    - côté cuisine, de quel plat vous rappellerez vous?
    Coquillages dégustés  10 minutes après avoir été pêchés, le Baliste du Trotteur, les tacos
    - avez-vous rencontré des désagréments ?
    Non
    - que diriez-vous au Président PENA NIETO?
    Dites aux buveurs de bière de mettre les canettes dans les nombreuses poubelles à leur disposition, et de ne pas attendre qu’un de leur concitoyen les ramasse .

     


    Au travers des « Trotteurs » nous vous avons raconté notre voyage de 588 jours et 50 300 kilomètres, en Amérique Latine.
    Qu’en dire ?
    Que du bonheur, avec parfois le moral en berne, surtout pour Anne Marie…
    des moments très très chaleureux, dont nous ferons pas la liste tant ils sont nombreux et au risque d’oublier des personnes,
    des leçons de vie, tant de misère dans certains pays, et le sourire des habitants en réponse,
    des paysages sublimes,
    des leçons d’histoire et de géographie bien moins rébarbatives que dans les livres
    un cours d’Espagnol au quotidien, avec en prime les félicitations de nos interlocuteurs et ravis également que nous fassions l’effort de parler leur langue.
    Et pour terminer, un accueil EXTRAORDINAIRE dans tous les pays.
    Le voyage continue en Amérique du Nord

     


    3 commentaires
  • De retour à El Fuerte

    Lire la suite...


    7 commentaires
  • Ils décident de ne pas quitter Mazatlan...

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Venir à San Miguel de Allende

    Lire la suite...


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires